Actualité

Homepage app widget

Actualités Juridiques

Télétravail : exonération des allocations versées par l’employeur

Avril 2021

C’est une bonne nouvelle pour tous les salariés en télétravail.

Les allocations versées au titre du télétravail par les employeurs en 2020 seront en effet exonérées d'impôts, ainsi que l'a annoncé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire au début du mois.

Pour rappel, le télétravail reste la règle pour toutes les professions qui le peuvent. Un salarié qui peut exercer toutes ses tâches en télétravail doit le faire cinq jours sur cinq. Il est néanmoins possible de se rendre sur le lieu de travail dans la limite maximum d’un jour par semaine et par salarié, pour les salariés qui le souhaitent. Des contrôles accrus seront menés par l’Inspection du travail dans les semaines à venir.

Si le télétravail permet de lutter contre le Covid-19 en réduisant les interactions sociales, il engendre aussi parfois des coûts pour le salarié. La règle est donc désormais la suivante : une exonération des allocations versées par l'employeur au titre du travail à domicile en 2020, dans la limite de 550 € par an (2,50 € par jour de télétravail, soit une exonération de 50 € pour un mois comprenant 20 jours de télétravail). Ces allocations employeur peuvent prendre la forme :

  • d'indemnités,
  • de remboursements forfaitaires,
  • de remboursements de frais réels.

Pour rappel, l'allocation au titre du télétravail doit couvrir exclusivement des frais professionnels engagés au titre du travail à domicile : forfait téléphonique, abonnement Internet, achat de fournitures de bureau, électricité, chauffage... Les frais courants généralement engagés au titre de l'exercice de l’activité professionnelle, comme les frais de restauration et les frais de déplacement entre le domicile et le lieu de travail, ne sont pas concernés par cette exonération.

Pour les salariés ayant opté pour la déduction des frais professionnels pour leur montant réel, les frais engagés pour les besoins de leur activité professionnelle pourront être déduits à hauteur des montants mentionnés plus haut, ou pour leur montant exact si cela est plus favorable au salarié.

Il appartient à l'employeur d'identifier de manière claire ces allocations dans les informations qu'il transmet à l'administration fiscale, afin que leur montant ne soit pas inclus dans le revenu net fiscal de ses salariés.

Le salarié pourra procéder à une vérification au moment de déclarer ses revenus pour l’année 2020, en vérifiant les montants préremplis de sa déclaration par rapport à ses bulletins de paie, et à l'attestation fiscale annuelle délivrée par son employeur.

 Ce sujet vous intéresse et vous souhaitez en savoir plus, prenez un rendez-vous avec votre expert-comptable.

Ce sujet vous intéresse et vous souhaitez en avoir plus, prenez un rendez vous avec votre expert comptable

Les actualités du mois