Actualité

Homepage app widget

Actualités Juridiques

Aide à l'embauche des travailleurs handicapés : dispositif prolongé jusqu'au 31 décembre 2021

Juillet 2021

Dans le cadre du plan de relance post-Covid, une aide financière d’un montant maximal de 4 000 € a été accordée aux entreprises et aux associations qui recrutent, entre le 1er septembre 2020 et le 30 juin 2021, un salarié en situation de handicap. Afin que la mobilisation se poursuive, le gouvernement vient d’annoncer la prolongation de cette aide jusqu’au 31 décembre 2021.

Quel est le public concerné ?

Toutes les entreprises et toutes les associations, quelle que soit leur taille, sont directement concernées par cette aide. Seuls les établissements publics administratifs, les établissements publics industriels et commerciaux et les sociétés d’économie mixte sont exclus du dispositif.

Quel est l’objectif de cette aide exceptionnelle ?

A la rentrée 2020, une aide à l'embauche des travailleurs handicapés a été mise en place dans le cadre du plan France Relance. Cette aide a pour objectif d’encourager les entreprises à recruter des travailleurs en situation de handicap et à promouvoir l’emploi de tous les profils, en dépit de la situation économique. Les conditions pour en bénéficier sont les suivantes :

  • Être une entreprise du secteur privé ou une association, peu importe la taille et la structure ;
  • Recruter un salarié ayant été reconnu travailleur handicapé (RQTH) ;
  • Proposer un CDI ou un CDD de plus de 3 mois et une rémunération allant jusqu’à 2 fois le SMIC ;
  • Signer un contrat de travail entre le 1er septembre 2020 et le 31 décembre 2021.

L’aide, d’un montant de 4 000 euros annuels, concerne les salariés à temps plein. Le montant est proratisé en fonction du temps de travail du salarié, ainsi que de la durée effective du contrat de travail. A noter que le montant de l’aide est cumulable avec tout autre dispositif, y compris les aides de l’Agefiph.

Comment ça marche ?

L’aide à l’embauche pour les travailleurs handicapés est versée à l’employeur par l’Agence de services et de paiement (ASP) à la fin de chaque trimestre, pendant un an au maximum. Au terme de chaque trimestre, l’employeur devra fournir une attestation de présence du salarié pour débloquer le versement de l’aide (1000 € maximum par trimestre). L’employeur a un délai de 6 mois suivant l’échéance de chaque trimestre pour transmettre l’attestation de présence.
En tant qu’employeur, vous souhaitez bénéficier de cette aide ? Il suffit de remplir votre demande sur la plateforme de télé-service de l’Agence de services et de paiement (ASP). Celle-ci doit être déposée dans un délai maximal de 6 mois suivant la date de début d'exécution du contrat du salarié.

Ce sujet vous intéresse et vous souhaitez en savoir plus, prenez un rendez-vous avec votre expert-comptable.

Ce sujet vous intéresse et vous souhaitez en avoir plus, prenez un rendez vous avec votre expert comptable

Les actualités du mois